Fausse-couche

Fausse-couche et acupuncture

Pour une femme, une fausse-couche est une épreuve difficile, autant physiquement que mentalement. Au Canada, on estime qu’une grossesse sur cinq se termine avant la 20e semaine.1

L’acupuncture est une médecine naturelle qui peut vous accompagner et vous aider lors de ce moment difficile.

Médecine traditionnelle chinoise et fausse-couche

L’acupuncture est l’une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Selon la MTC, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

La plupart des fausses-couches viennent donc d’un déséquilibre du corps, principalement d’un vide du rein et/ou de la rate.

Dans certains cas, une anomalie chromosomique chez le fœtus amène naturellement une fausse-couche. L’acupuncture, heureusement, ne peut prévenir celles-ci.

Les organes selon la MTC

L’acupuncteur utilise la théorie des cinq éléments comme grille d’analyse pour reconnaître et classer les signes et symptômes d’une personne. Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, chaque organe est associé à un élément.

Élément Organe   associé
Bois Foie
Feu Cœur
Terre Rate
Métal Poumon
Eau Rein

La vision des organes en MTC diffère de la vision à laquelle la médecine occidentale nous a habitués.

Lors d’une fausse-couche, les Reins, la Rate et le Foie sont les principaux organes impliqués.

Rein :  Selon la MTC, les Reins sont nos racines. C’est notre inné et notre  acquis, ce que nos parents nous ont donné à la naissance et ce qu’on  fait de notre vie. Les Reins sont très importants lors de la croissance,  la puberté, la reproduction, la grossesse puis la ménopause. Ce sont  nos réserves. Ils doivent être solides pour permettre la grossesse et  éviter les fausses-couches.

Rate : La Rate assure le transport et la transformation des aliments. Elle a un rôle crucial dans la production du sang qui doit nourrir muscles, organes, cerveau, utérus et fœtus. Pendant la grossesse, le sang doit être suffisant pour créer un milieu de vie accueillant pour l’embryon et également pour le nourrir. La Rate doit être forte pour permettre une bonne production du sang.

Foie : Le Foie permet de stocker le sang et de le  faire circuler dans le corps. Notre Foie est très affecté par notre mode  de vie occidental. Le stress, la colère, l’alcool, le tabac et le café  sont des éléments qui perturbent le Foie et empêchent la libre  circulation du sang dans le corps.

L’acupuncture, une médecine curative et préventive

En  Occident, nous avons l’habitude de consulter un médecin ou un  thérapeute de médecine alternative lors de symptômes de maladie ou  d’inconforts. Toutefois, une grande partie des vertus de l’acupuncture  réside dans son aspect préventif.

En plus d’être une alternative  intéressante pour aider la femme à se remettre d’une fausse-couche,  l’acupuncture est très efficace lors de la préconception ou en début de  grossesse. Elle permet de tonifier l’organisme et peut ainsi aider à  prévenir les fausses-couches.

L’acupuncture suite à une fausse-couche

« En gynécologie chinoise, on dit qu’une fausse-couche est plus grave qu’un accouchement ».2  En plus d’une perte de sang importante et d’un débalancement hormonal  soudain, la femme subit un choc mental et émotionnel important. Cette  grande perte amène beaucoup de tristesse qui est souvent sous-estimée.  Le corps se retrouve soudainement en déséquilibre.

L’acupuncture  permet de rétablir l’équilibre au niveau du corps et de l’esprit, en  tonifiant le sang et les organes Rein et Rate, tout en calmant le Foie.  Ces traitements permettent à la femme de se remettre sur pied plus  rapidement après une fausse-couche et de préparer le corps à accueillir  une nouvelle grossesse.

Normalement, quelques traitements suffisent à rétablir l’équilibre et la femme en ressentira plusieurs bienfaits :

  • augmentation de l’énergie
  • sommeil de meilleure qualité
  • bonne digestion
  • diminution de l’anxiété, de la      fébrilité et du stress

L’acupuncture en préconception

Une  femme ayant subi une ou plusieurs fausses-couches aurait avantage à  consulter un acupuncteur pour quelques traitements en préconception.

À  l’occasion de votre première rencontre avec un acupuncteur, celui-ci  vous posera plusieurs questions en lien avec la raison de votre  consultation, mais également au sujet de votre état de santé général et  de vos antécédents. Il dressera alors votre bilan énergétique et sera en  mesure de déterminer les déséquilibres présents.

Les traitements  d’acupuncture en préconception visent à tonifier l’organisme en vue de  stimuler la fertilité et de préparer le corps à concevoir et à mener une  grossesse à terme.

L’acupuncture en début de grossesse

Il   convient de distinguer les fausses-couches uniques de celles à   répétition (plus de trois). Heureusement, ce n’est pas parce que vous   avez subi une fausse-couche que votre prochaine grossesse se terminera   de la même façon.

L’acupuncture en début de grossesse s’avère très  efficace pour  diminuer les risques de fausse-couche. Les traitements  sont donc  fortement recommandés pour les femmes qui en ont vécu plus  d’une.  Effectivement, en tonifiant les Reins et la Rate, on peut éviter   plusieurs fausses-couches qui seraient le résultat d’un vide de   l’organisme.

On recommande habituellement un traitement   d’acupuncture chaque semaine jusqu’à la fin du premier trimestre (12   semaines environ). En plus de rendre votre organisme plus fort,   l’acupuncteur pourra traiter d’autres petits inconforts de début de   grossesse :

  • nausée et vomissements
  • fatigue
  • angoisse, anxiété et stress
  • insomnie
  • constipation

Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

Références

1 Statistique Canada, 2007

2 Maciocia, Giovanni, Gynécologie et obstétrique en Médecine Traditionnelle Chinoise, p.79