Recherches

L’acupuncture pour réguler les hormones et booster la fertilité

Une nouvelle étude démontre l’efficacité de l’acupuncture pour réguler les hormones et favoriser la fertilité lors du syndrome des ovaires polykystiques.

Lien vers l’étude

 

 

 

L’acupuncture pour augmenter la fertilité masculine

Vous avez des problèmes d’infertilité? Vous n’êtes pas seuls. Près d’un couple sur cinq échoue à concevoir un enfant après un an d’essai.

Bien qu’on entend davantage parler de fertilité féminine, dans près de la moitié des cas, c’est la fertilité de l’homme qui est en cause.

Pour ces patients, l’acupuncture s’avère une solution efficace et éprouvée. C’est pour cette raison que certaines cliniques de fertilité du Québec travaillent de concert avec des acupuncteurs.

Les effets de l’acupuncture

Ces trente dernières années, des scientifiques de plusieurs pays se sont intéressés à l’effet de l’acupuncture sur la fertilité masculine. Ces études suggèrent que l’acupuncture est une approche efficace pour améliorer tant la qualité (mobilité et morphologie) que la quantité des spermatozoïdes. La recherche par rapport à l’acupuncture est donc une avenue prometteuse pour la fertilité masculine, même si de plus grandes études avec une meilleure méthodologie doivent venir appuyer ces premières conclusions.

Dans une de ces études, le pourcentage de mobilité progressive des spermatozoïdes augmente de 44,5% à 55% à la suite des traitements d’acupuncture. Une autre étude révèle une augmentation de 24% du nombre de spermatozoïdes.

Toutefois, lorsque l’oligospermie (c’est-à-dire la concentration anormalement basse de spermatozoïdes dans le sperme) est plus intense, l’acupuncture sera moins efficace. Il demeure que son effet n’est pas nul : dans 50% des cas, on note une amélioration.

Pour ceux qui sont à la limite de l’oligospermie et que la grossesse tarde à venir, l’acupuncture peut avoir un effet positif, en augmentant vos chances de concevoir.

Traitement 

Normalement, je recommande entre 10 et 20 traitements, à raison d’un par semaine.

Lors de votre première rencontre avec l’acupuncteur, plusieurs questions vous seront posées afin d’établir un diagnostic en médecine chinoise. L’acupuncteur sera alors en mesure d’élaborer un traitement personnalisé, adapté à votre condition.

En plus des aiguilles, l’acupuncteur utilise souvent le moxa. À l’aide du moxa, on chauffe des points d’acupuncture. Une rougeur apparait et une agréable chaleur est ressentie localement.

Qu’est-ce que le moxa?

Les moxas sont constitués de feuilles d’armoise séchées et se présentent  le plus souvent sous la forme d’un cigare. La moxibustion, une technique utilisée Médecine traditionnelle chinoise, consiste en l’utilisation d’une herbe pour chauffer des points d’acupuncture.

Au moment de l’insertion des aiguilles, l’acupuncteur les bouge parfois pour amener une légère sensation électrique. Le fait de bouger les aiguilles stimule davantage les points et augmente l’efficacité des traitements.

L’acupuncteur peut également vous conseiller l’utilisation d’herbes pour augmenter les effets du traitement. Tout comme l’acupuncture, l’herbologie est une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise.

En plus de stimuler votre fertilité, les traitements d’acupuncture auront des effets positifs sur votre état général :

  • Diminution du stress
  • Augmentation de votre niveau d’énergie
  • Amélioration de la qualité de votre sommeil
  • Favoriser la digestion

Les résultats peuvent tarder à venir considérant que le processus de renouvellement des spermatozoïdes prend environ dix semaines. Pour atteindre le plein effet des traitements, il faut donc compter plus d’un cycle de spermatogénèse.

Domaine en évolution

Dans beaucoup de cas d’oligospermie, les causes sont inconnues. Ce domaine d’étude est donc en évolution.

On sait toutefois que l’hygiène de vie peut affecter la production de spermatozoïdes. La diminution du stress que vous procure l’acupuncture vient donc ajouter aux bienfaits du traitement. Votre acupuncteur pourra aussi vous suggérer quelques changements dans votre  alimentation et votre hygiène de vie, en vue d’optimiser les résultats et vous amener à concevoir.

Relation entre pesticides et santé, notamment sur la qualité du sperme

De plus en plus de voix dénoncent les dommages que causent les pesticides à l’environnement et à la santé humaine.

Les listes qui paraissent chaque année suggèrent d’éviter de consommer les 12 fruits et légumes « salopards » qui contiennent le plus grand nombre de pesticides détectés lors des inspections menées notamment par l’Agence canadienne d’inspection des aliments et la USDA. Il s’agit de fruits et légumes parmi les plus consommés. Au lieu d’éviter de les consommer, on peut se tourner vers l’agriculture biologique qui offre des fruits et légumes sans pesticides.

Un article paru sur Ici.Radio-Canada.ca dresse une liste de ces fruits et légumes.

 

Une étude sortie plutôt cette semaine fait le lien entre les pesticides présents dans les fruits et légumes et la qualité du sperme.

Voici le lien vers l’article publié dans le Huffington post.

 

7 traitements d’acupuncture efficaces pour les enfants

Si votre petit tombe souvent malade, sachez que l’acupuncture est une alternative efficace et sécuritaire pour la prévention et la guérison de certains maux.

Au cours de ma pratique avec les enfants, j’ai pu constater que ces derniers réagissent plus rapidement que les adultes aux traitements. Voici les sept conditions pour lesquelles j’ai obtenu les résultats les plus probants :

Les rhumes à répétition (stimuler le système immunitaire)

Je conseille des traitements préventifs qui stimulent le système immunitaire aux petits cocos qui ont tendance à faire des infections à répétition ou à traîner des grippes ou des rhumes lorsque les températures froides s’installent. Les traitements préventifs sont aussi tout indiqués avant qu’un enfant entre à la garderie. L’effet immunomodulateur de l’acupuncture a été démontré maintes fois lors d’études scientifiques et s’explique, entre autres, par une augmentation des cellules immunitaires.

Les troubles du système digestif

L’acupuncture soulage efficacement plusieurs troubles digestifs, dont les coliques, les reflux gastriques, la constipation et les selles molles. Le recours à l’acupuncture peut être particulièrement intéressant pour traiter les coliques, une condition fréquente pour laquelle la médecine occidentale n’offre pas de traitement. Ma pratique corrobore plusieurs études qui démontrent une résolution rapide de cette condition par l’acupuncture. Pour ce qui est de la constipation, davantage de traitements peuvent être nécessaires (de 3 à 6). Une étude parue dans le Digestive Diseases and Science conclut que jusqu’à 10 traitements peuvent être nécessaires pour éliminer la constipation chez les enfants.

Les otites

Les otites peuvent être traitées pendant la phase aiguë pour diminuer les douleurs. Le traitement fait en sorte que la crise passe plus vite et permet parfois d’éviter la prise d’antibiotiques. Pour les enfants qui ont une tendance à faire des otites à répétition, des traitements préventifs sont recommandés.

L’eczéma

Je note souvent chez mes patients souffrant d’eczéma une diminution des plaques rouges de plus de 90 % à la suite des traitements, ainsi qu’un arrêt des démangeaisons. On note parfois une nette amélioration après trois traitements d’acupuncture, mais comme les troubles de la peau sont souvent plus difficiles à traiter, une dizaine de traitements peuvent être nécessaires. Il n’existe pas de remèdes à l’eczéma en médecine occidentale; la cortisone prescrite par les médecins soulage les symptômes, mais ne traite pas le problème à la source. On commence donc à voir un intérêt grandissant chez certains médecins pour l’acupuncture, le département de dermatologie de l’Université Northwestern y ayant d’ailleurs consacré une étude en 2011 qui confirme ce que j’observe chez mes patients.

Les douleurs

Une étude de l’Université Standford conclut que l’acupuncture est sécuritaire et efficiente pour soulager la douleur chez les enfants. Les traitements d’acupuncture stimulent la production de dynorphines et d’endorphines de même que de nombreuses réactions biologiques impliquées dans la gestion de la douleur. Une autre étude du Children’s Hospital affilié à l’Université Harvard quantifie la réduction de la douleur par l’acupuncture : en moyenne, les 240 enfants évaluaient leur douleur à 8 sur 10. Après les traitements, la douleur était passée à 3 sur 10. Maux de tête, migraines et douleurs abdominales sont les motifs les plus fréquents de consultation.

Asthme

L’acupuncture diminue la fréquence et l’intensité des crises d’asthme et les traitements réussissent souvent à éliminer la présence de mucus dans les poumons. Une revue de littérature en 2014 dans le Expert Review of Clinical Immunology rapporte que l’acupuncture offre un bon rapport qualité-prix pour le traitement de l’asthme.

Les troubles de comportement, l’anxiété ou l’hyperactivité

Lorsque les patients sortent de mon cabinet, leur remarque la plus fréquente a trait à la réduction du stress et de l’anxiété. Ces effets se produisent également chez les enfants et peuvent les aider à réguler leur comportement et leur attention. Quelques études démontrent d’ailleurs une corrélation entre l’acupuncture et l’amélioration des notes scolaires. Certaines études chinoises concluent aussi que l’acupuncture aide à réduire l’hyperactivité. Le protocole de ces études n’est toutefois pas reconnu scientifiquement, ce qui n’empêche pas de faire un essai avec son enfant si on veut éviter la prise de médication pour l’hyperactivité, qui comporte souvent de forts effets secondaires.

Est-ce douloureux?
Les acupuncteurs spécialisés avec les enfants utilisent plusieurs techniques pour rendre les traitements virtuellement sans douleur. Pour plus d’information lisez l’article Mon enfant et l’acupuncture.

L’acupuncture pour bien repositionner votre bébé

 

Au moment de la naissance, entre 3 et 4 % des bébés se présentent naturellement par les fesses ou les pieds – on parle de bébés en siège.  Au Québec, la plupart de ces cas finissent en césarienne. Pour les femmes qui désirent éviter cette voie, l’acupuncture offre une solution éprouvée, sécuritaire et sans effets secondaires pour bien repositionner bébé.
Comment agit l’acupuncture?

Dans les traitements visant à retourner le bébé, l’acupuncteur utilise des aiguilles pour augmenter le volume de liquide amniotique. Un plus grand volume de liquide dans lequel baigne le bébé facilite ses mouvements et augmente les chances qu’il se retourne. L’acupuncteur chauffe également un point appelé 67V qui est situé à l’extrémité du petit orteil. Ce point a pour principale fonction d’amener un mouvement de la tête vers le bas. Selon une étude de Cardini et Weixin publiée en 1998, la chaleur sur ce point précis augmente la production de deux hormones de grossesse (la prostaglandine et l’œstrogène du placenta), ce qui favorise des mouvements utérins. Ces mouvements peuvent amener le bébé à bouger et sont sans danger pour la grossesse. Pour chauffer le point, l’acupuncteur utilise un cigare de feuilles d’armoise séchées appelé « moxa ». Cette technique, utilisée en médecine traditionnelle chinoise, est connue sous le nom de moxibustion. Le moxa a pour effet de tonifier et de réchauffer, ce qui produit du mouvement et de l’activité qui encouragent le bébé à bouger et à amener sa tête vers le bas. Dans les hôpitaux, où la fumée est interdite, les acupuncteurs travaillent avec des moxas électriques. L’acupuncture et la moxibustion peuvent également être utilisées pour les bébés placés en transverse.

Les études scientifiques

En 2001, une étude publiée dans le American Journal of Managed Care a examiné l’efficacité de l’acupuncture et de la moxibustion dans les cas de siège. 357 femmes ayant des bébés en siège ont participé à l’étude. Les femmes du groupe de contrôle devaient effectuer des exercices, suivis de manipulations céphaliques externes. Ces interventions ont permis à 73 % des bébés de se retourner. Les femmes du groupe test, quant à elles, recevaient quotidiennement un traitement de 30 minutes de moxibustion sur le point 67V, combiné à de l’acupuncture, sans exercice ni manipulation. À la suite de ces interventions, 92 % des bébés se sont retournés. D’autres études ont par la suite corroboré ces résultats. En 2012, des chercheurs ayant analysé et comparé huit études ont conclu que les traitements d’acupuncture, la moxibustion et des exercices posturaux engendrent le plus fort taux de présentation céphalique (tête vers le bas).

À quel moment consulter?

Les femmes peuvent consulter un acupuncteur pour favoriser le bon positionnement de bébé dès la 32e semaine de grossesse. Il ne faut pas trop tarder avant de consulter, car les traitements de « version » par acupuncture sont pleinement efficaces entre la 32e et la 36e semaine. À partir de la 36e semaine, les chances que le bébé se retourne diminuent considérablement puisqu’il y a moins de liquide amniotique et que le bébé est de plus en plus restreint dans l’utérus. Par ailleurs, le fait de consulter dès la 32e semaine permet de réaliser la version plus tôt dans la grossesse, ce qui apporte une tranquillité d’esprit pour les futures mères. Pour les bébés qui sont toujours en siège à la 36e semaine, les médecins et les sages-femmes proposent une version manuelle. Dans ces cas, le fait d’avoir été préalablement traitée en acupuncture augmente les chances de version puisqu’il y aura une plus grande quantité de liquide amniotique dans l’utérus.

La rencontre

Lors de votre première rencontre, l’acupuncteur vous posera plusieurs questions sur votre grossesse et sur votre état général de santé. Par la suite, il pourra établir un diagnostic selon la médecine traditionnelle chinoise et proposer un plan de traitement. Le traitement variera selon les signes et les symptômes de chacune. En plus d’aider bébé à se retourner, l’acupuncteur pourra soulager plusieurs de vos inconforts de grossesse tels l’insomnie, l’anxiété et les troubles digestifs. Par la suite, l’acupuncteur insèrera quelques aiguilles fines et chauffera le point 67V à l’aide du moxa pendant 30 minutes. Il vous expliquera ensuite comment effectuer ce traitement vous-même, à la maison. Une à deux séances d’acupuncture, combinées à un traitement quotidien de moxa, produisent de très bons résultats. Pour obtenir les pleins effets, une ou deux séances par jour, d’une durée de 30 minutes, sont conseillées pendant un minimum d’une semaine. Notez qu’il est important de consulter un acupuncteur avant d’entreprendre le traitement de moxa à la maison. L’acupuncture est donc une alternative éprouvée et sans effets secondaires pour bien repositionner bébé. Consulter un acupuncteur dès la 32e semaine de grossesse prévient considérablement les cas de siège à la naissance et procure une tranquillité d’esprit qui est souvent la bienvenue en fin de grossesse. Par la même occasion, votre séance vous procurera un moment de détente bénéfique et pleinement mérité

Étude suédoise portant sur l’acupuncture et le syndrome des ovaires polykystiques

Dans cette étude suédoise publiée en 2012, on démontre l’efficacité de l’acupuncture lors du syndrome des ovaires polykystiques pour augmenter la fréquence des cycles menstruels,  favoriser l’ovulation et diminuer le taux de progestérone.

Lien:

Acupuncture for ovulation induction in polycystic ovary syndrome: A randomized controlled trial.

 

L’efficacité de l’acupuncture: ménopause, FIV, ovaires polykystiques mentionnés dans une étude suédoise

Dans un article publié le 10 juin dans The Sydney Morning Herald, on souligne l’efficacité de l‘acupuncture pour traiter le syndrome des ovaires polykystiques et les bouffées de chaleur lors de la ménopause, et également lors de FIV.

Lien vers l’article:

Can acupuncture boost fertility and cool hot flushes?

 

 

Étude de l’American Society for Reproductive Medecine portant sur l’acupuncture lors de FIV

Je vous transmet les résultats d’une étude publiée par l’American Society for Reproductive Medecine en 2002 qui démontre l’efficacité de l‘acupuncture pour augmenter les chances de grossesse lors de FIV.photo maternité

Résultats en bref:

42,5% des femmes qui ont reçu des traitements d’acupuncture sont enceintes contre 26,3% pour celles qui n’ont pas eu d’acupuncture.

http://www.comoxvalleyacupuncture.com/pdf/paulus%20study.pdf