bébé

L’acupuncture pour bien repositionner votre bébé

 

Au moment de la naissance, entre 3 et 4 % des bébés se présentent naturellement par les fesses ou les pieds – on parle de bébés en siège.  Au Québec, la plupart de ces cas finissent en césarienne. Pour les femmes qui désirent éviter cette voie, l’acupuncture offre une solution éprouvée, sécuritaire et sans effets secondaires pour bien repositionner bébé.
Comment agit l’acupuncture?

Dans les traitements visant à retourner le bébé, l’acupuncteur utilise des aiguilles pour augmenter le volume de liquide amniotique. Un plus grand volume de liquide dans lequel baigne le bébé facilite ses mouvements et augmente les chances qu’il se retourne. L’acupuncteur chauffe également un point appelé 67V qui est situé à l’extrémité du petit orteil. Ce point a pour principale fonction d’amener un mouvement de la tête vers le bas. Selon une étude de Cardini et Weixin publiée en 1998, la chaleur sur ce point précis augmente la production de deux hormones de grossesse (la prostaglandine et l’œstrogène du placenta), ce qui favorise des mouvements utérins. Ces mouvements peuvent amener le bébé à bouger et sont sans danger pour la grossesse. Pour chauffer le point, l’acupuncteur utilise un cigare de feuilles d’armoise séchées appelé « moxa ». Cette technique, utilisée en médecine traditionnelle chinoise, est connue sous le nom de moxibustion. Le moxa a pour effet de tonifier et de réchauffer, ce qui produit du mouvement et de l’activité qui encouragent le bébé à bouger et à amener sa tête vers le bas. Dans les hôpitaux, où la fumée est interdite, les acupuncteurs travaillent avec des moxas électriques. L’acupuncture et la moxibustion peuvent également être utilisées pour les bébés placés en transverse.

Les études scientifiques

En 2001, une étude publiée dans le American Journal of Managed Care a examiné l’efficacité de l’acupuncture et de la moxibustion dans les cas de siège. 357 femmes ayant des bébés en siège ont participé à l’étude. Les femmes du groupe de contrôle devaient effectuer des exercices, suivis de manipulations céphaliques externes. Ces interventions ont permis à 73 % des bébés de se retourner. Les femmes du groupe test, quant à elles, recevaient quotidiennement un traitement de 30 minutes de moxibustion sur le point 67V, combiné à de l’acupuncture, sans exercice ni manipulation. À la suite de ces interventions, 92 % des bébés se sont retournés. D’autres études ont par la suite corroboré ces résultats. En 2012, des chercheurs ayant analysé et comparé huit études ont conclu que les traitements d’acupuncture, la moxibustion et des exercices posturaux engendrent le plus fort taux de présentation céphalique (tête vers le bas).

À quel moment consulter?

Les femmes peuvent consulter un acupuncteur pour favoriser le bon positionnement de bébé dès la 32e semaine de grossesse. Il ne faut pas trop tarder avant de consulter, car les traitements de « version » par acupuncture sont pleinement efficaces entre la 32e et la 36e semaine. À partir de la 36e semaine, les chances que le bébé se retourne diminuent considérablement puisqu’il y a moins de liquide amniotique et que le bébé est de plus en plus restreint dans l’utérus. Par ailleurs, le fait de consulter dès la 32e semaine permet de réaliser la version plus tôt dans la grossesse, ce qui apporte une tranquillité d’esprit pour les futures mères. Pour les bébés qui sont toujours en siège à la 36e semaine, les médecins et les sages-femmes proposent une version manuelle. Dans ces cas, le fait d’avoir été préalablement traitée en acupuncture augmente les chances de version puisqu’il y aura une plus grande quantité de liquide amniotique dans l’utérus.

La rencontre

Lors de votre première rencontre, l’acupuncteur vous posera plusieurs questions sur votre grossesse et sur votre état général de santé. Par la suite, il pourra établir un diagnostic selon la médecine traditionnelle chinoise et proposer un plan de traitement. Le traitement variera selon les signes et les symptômes de chacune. En plus d’aider bébé à se retourner, l’acupuncteur pourra soulager plusieurs de vos inconforts de grossesse tels l’insomnie, l’anxiété et les troubles digestifs. Par la suite, l’acupuncteur insèrera quelques aiguilles fines et chauffera le point 67V à l’aide du moxa pendant 30 minutes. Il vous expliquera ensuite comment effectuer ce traitement vous-même, à la maison. Une à deux séances d’acupuncture, combinées à un traitement quotidien de moxa, produisent de très bons résultats. Pour obtenir les pleins effets, une ou deux séances par jour, d’une durée de 30 minutes, sont conseillées pendant un minimum d’une semaine. Notez qu’il est important de consulter un acupuncteur avant d’entreprendre le traitement de moxa à la maison. L’acupuncture est donc une alternative éprouvée et sans effets secondaires pour bien repositionner bébé. Consulter un acupuncteur dès la 32e semaine de grossesse prévient considérablement les cas de siège à la naissance et procure une tranquillité d’esprit qui est souvent la bienvenue en fin de grossesse. Par la même occasion, votre séance vous procurera un moment de détente bénéfique et pleinement mérité

Acupuncture et allaitement

L’allaitement, c’est tout simplement le moyen que la nature nous a donné pour nourrir notre bébé. Il n’y a rien d’exceptionnel à allaiter, c’est naturel.

allaitement, bonne prise du sein

Mais allaiter, c’est beaucoup plus que nourrir son enfant. C’est un moment de rapprochement physique et émotif avec notre bébé, un moment de douceur. C’est un petit temps d’arrêt qu’on prend pour se coller, pour être ensemble.

Les débuts de l’allaitement

Les premières semaines, voire les premiers jours, sont les plus importants pour l’allaitement. C’est là que tout se met en place. En tant que maman, nous devons accompagner et guider notre bébé pour qu’il apprenne à bien prendre le sein. Pendant cette période d’apprentissage mutuel, il faut user de patience et se donner le temps. Une fois l’allaitement bien installé (quelques jours pour certaines, quelques semaines pour d’autres), c’est simple et agréable!

 

Quand certaines difficultés sont rencontrées

Parfois, les débuts de l’allaitement ne se passent pas comme prévu. Par chance, on retrouve au Québec beaucoup de ressources disponibles pour vous aider et la plupart de ces services sont gratuits.

Quelques ressources pour vous aider en cas de problèmes ou de questionnement :

  • infirmières du CLSC de votre quartier
  • halte-allaitement au CLSC de votre quartier
  • marraines d’allaitement
  • votre sage-femme
  • consultantes en lactation

L’acupuncture est une alternative très intéressante pour traiter certains troubles d’allaitement. C’est une méthode naturelle, sans effets secondaires.

Les traitements d’acupuncture sont compatibles avec la prise de Domperidone.

Qu’est-ce que l’acupuncture?

L’acupuncture, vieille de 3000 ans, est une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise. C’est une médecine holistique, c’est-à-dire qu’elle considère l’individu dans sa globalité, en tenant en compte de son aspect physique autant que psychologique.

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

Problèmes d’allaitement qui peuvent être traités par l’acupuncture

L’acupuncture s’avère efficace pour régler certains problèmes qui peuvent être rencontrés lors de l’allaitement :

  • augmenter la production de lait (même lors de réduction mammaire)
  • traiter les mastites et les abcès du sein
  • favoriser la montée laiteuse, entre autres suite à une césarienne
  • diminuer l’engorgement
Quand consulter un acupuncteur?

Avant de consulter un acupuncteur, il faut s’assurer que certains aspects de l’allaitement soient bien mis en place :

  • bébé a une bonne mise au sein
  • bébé tète entre 8 et 12 fois par 24 heures
  • les tétées sont efficaces : bébé mouille 6 à 8 couches par 24 heures (jusqu’à 3 mois)

Les infirmières en enfance et famille de votre CLSC peuvent vous aider. Plusieurs CLSC offrent aussi des haltes-allaitement où vous pouvez vous rendre sans rendez-vous pour rencontrer une infirmière ou une marraine d’allaitement.

La douleur, de même que les problèmes d’allaitement, ne sont pas normaux. C’est signe qu’il y a un petit quelque chose qui ne va pas. Souvent, en consultant, on trouve le problème et l’allaitement prend tout son sens dans le plaisir.

Comment fonctionne l’acupuncture?

En médecine chinoise, on peut classer les troubles d’allaitement en 3 catégories :

  • le vide
  • les excès
  • la stagnation (ça ne circule pas)

Lors   de la première rencontre, l’acupuncteur dresse votre bilan de santé selon la médecine chinoise. Il pourra alors établir un diagnostic énergétique pour votre problème d’allaitement: vide, excès ou stagnation.

En acupuncture, on tente toujours de trouver la cause du déséquilibre. Les causes les plus fréquentes pour les troubles d’allaitement sont :

  • accouchement (travail très long, césarienne, médication…)
  • fatigue accumulée (pas assez de repos dans les premières semaines)
  • mauvaise alimentation (la qualité mais aussi la quantité : on saute  parfois des repas dans les premières semaines car nous sommes bien occupées avec      bébé)
  • stress et anxiété
  • mauvaise mise au sein
  • nombre de tétées efficaces insuffisantes

En trouvant la source du déséquilibre, nous pouvons comprendre comment il s’est installé. Nous avons également moins de chance que le problème revienne une fois résolu.

Par la suite, l’acupuncteur détermine une orientation de traitement propre à chacune. Effectivement, il peut exister plusieurs points d’acupuncture différents pour traiter un même problème. Chaque femme est unique, chaque traitement l’est aussi.

En quoi consiste un traitement?

Pour traiter un problème d’allaitement, quelques rencontres peuvent être nécessaires (entre 2 et 6). À la suite de l’interrogatoire de la première rencontre, l’acupuncteur pourra déterminer avec vous un plan de traitement et vous donner quelques conseils sur l’alimentation et  l’hygiène de vie.

Les aiguilles sont installées et restent en place environ 25 minutes. Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

Dans la plupart  des cliniques d’acupuncture, vous pouvez venir accompagnée de bébé. Votre conjoint (mais aussi votre mère ou une amie) peuvent vous attendre avec bébé dans la salle d’attente. Vous ne serez donc pas loin si celui-ci vous réclame!

Quelques références

Lectures inspirantes