grossesse

L’acupuncture pour les troubles digestifs de la grossesse

photo maternité

Les malaises digestifs sont quand même fréquents durant la grossesse. L’acupuncture est une option pour soulager ces maux efficacement. Edith Charbonneau fait le point.

Pour la plupart des femmes, une grossesse est un moment merveilleux dans une vie. Durant ces neuf mois, vous subissez de grands changements, autant sur le plan physique que psychologique. Un nouvel équilibre s’installe dans votre corps.

Bien que la grossesse ne soit pas une maladie, ce nouvel équilibre peut entraîner des inconforts. Si certaines femmes ne souffrent d’aucun malaise, d’autres par contre se sentiront incommodées à un moment ou à un autre. Dans la liste des inconforts de grossesse, les troubles digestifs sont parmi les plus fréquents. Effectivement, la plupart des femmes enceintes, à différent degré, souffrent de nausées-vomissement, de reflux ou de constipation durant leur grossesse. Certaines femmes se sentiront fortement incommodées, ce qui peut rendre la grossesse longue et difficile.

La prise de médicaments peut parfois soulager ces inconforts. Mais dans d’autres cas, ils n’aident malheureusement pas. De plus, plusieurs femmes se sentent inquiètes de prendre des médicaments durant leur grossesse. Elles cherchent d’autres solutions. L’acupuncture est une alternative très intéressante pour traiter les troubles digestifs durant la grossesse. C’est une méthode naturelle, sans risques ni effets secondaires. Dans la plupart des cas, les traitements agissent rapidement et sont très efficaces.

Lors de la visite chez votre acupuncteur, celui-ci peut traiter en même temps plusieurs petits inconforts. Tout en soulageant vos nausées, il peut par exemple augmenter votre niveau d’énergie puis favoriser votre sommeil. Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

La grossesse est une période unique de la vie et l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement.

Les troubles digestifs vus par la médecine chinoise

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

Pour une femme, une grossesse amène un nouvel équilibre dans son corps. Premièrement, il y a l’arrêt des menstruations et la mise en action de plusieurs hormones de grossesse. Puis, une grande partie de notre énergie et de notre sang est détournée de ses fonctions pour assurer la formation et le développement du fœtus.

Une grossesse normale n’affaiblit pas la femme. Parfois même, ce nouvel équilibre amène l’amélioration de votre état de santé. Cependant, si un déséquilibre était déjà présent avant la grossesse (avec ou sans présence de symptômes), ce nouvel équilibre peut amener des inconforts, dont les troubles digestifs.

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont des symptômes classiques de la grossesse. C’est même l’un des premiers signes du début de cette aventure. Selon le livre « Mieux vivre avec son enfant », 70 % à 85 % des femmes auraient des nausées au cours de la grossesse. Elles commencent normalement autour de la 4e semaine de grossesse pour se terminer vers la fin du 1er trimestre (13e semaine). Dans certains cas, les nausées peuvent même se prolonger tout au long de la grossesse. Les nausées sont parfois accompagnées de vomissement.

Tel que mentionné dans le livre « Mieux vivre avec mon enfant », l’acupuncture s’avère très efficace pour soulager les nausées et vomissements. Physiologiquement, la médecine chinoise voit les nausées comme étant une rébellion de l’énergie de l’estomac, qui normalement descend. Pendant la grossesse, les hormones de grossesse, un déséquilibre préexistant et un nouvel équilibre qui s’installe amènent l’énergie de l’estomac à remonter, plutôt qu’à suivre son chemin normal (la descente jusqu’aux intestins).

Généralement, seulement quelques traitements en début de grossesse sont nécessaires. Je conseille normalement des traitements plus rapprochés, c’est-à-dire deux dans la même semaine, et ce, pour environ deux semaines. Bien évidemment, le protocole peut varier selon l’intensité des nausées et le nombre de semaines de grossesse.

Étant moi-même maman de deux jeunes garçons, l’acupuncture m’a sauvé lors de ma deuxième grossesse. J’avais de terribles nausées accompagnées de vomissement. Après quatre traitements, l’appétit est revenu et les nausées/vomissements sont disparus.

Les traitements d’acupuncture sont compatibles avec la prise de médicament. Ils peuvent même être complémentaires à la prise de Diclectin qui dans certains cas n’est pas efficace.

Le reflux gastro-œsophagien

Plusieurs femmes ressentent au cours de la grossesse des reflux ou des sensations de brûlure au niveau de l’estomac ou de l’œsophage. L’intensité peut varier, allant du simple inconfort à la douleur. Dans certains cas, les reflux sont pires la nuit et perturbent le sommeil, qui est déjà fragile pendant la grossesse. Grâce à l’acupuncture, les symptômes de reflux et de brûlures à l’estomac et l’œsophage disparaissent après seulement une ou deux rencontres.

D’autres troubles digestifs associés à la grossesse qui peuvent être soulagés avec l’acupuncture :

  • constipation
  • hémorroïdes
  • diminution de l’appétit
  • sensation de plénitude à l’estomac après les repas
  • douleur ou barre à l’estomac
  • gaz et ballonnements
Références
  • Institut national de la santé publique, Mieux vivre avec notre enfant, de la grossesse à 2 ans, édition 2008, Québec, p.79.
  • WEST, Zita, La grossesse au naturel, Éditions Hurtubise HMH, p. 134-135, 2002

Fertilité assistée et acupuncture

L’actualité inspire Édith Charbonneau qui en profite pour faire le point sur l’aide que peut apporter l’acupuncture dans les cas d’infertilité et de traitements de fertilité.

Le désir d’avoir des enfants et de fonder une famille représente une étape importante pour la plupart des couples. On prend alors la décision d’arrêter la contraception. bébé naissantDans certains cas après un cycle ou deux, l’absence des menstruations nous amène la bonne nouvelle : on est enceinte! Mais pour plusieurs couples, il n’est pas si facile de concevoir.

Contrairement à nos grands-mères, les femmes d’aujourd’hui attendent beaucoup plus longtemps avant de devenir mères. On entreprend de longues études, on commence une carrière, on attend de rencontrer notre homme idéal. Plusieurs facteurs nous amènent finalement à concevoir au début de la trentaine (pour certaines la mi ou la fin trentaine).

Quand enfin tout est en place, quand finalement on se sent prête, notre corps, lui, l’est malheureusement moins.

Selon plusieurs sources, un couple sur huit éprouve des troubles de fertilité. Pour certains, on parle d’hypofertilité, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de grossesse après un an de relations sexuelles non protégées. Pour d’autres, incapables de concevoir au-delà d’un an d’essai sans contraception, on parle d’infertilité.

Après plusieurs mois d’essais et de déception, certains couples décident de se tourner vers les cliniques de fertilité.

L’acupuncture est une avenue intéressante pour maximiser les chances de réussite des traitements de fertilité tels que la prise d’hormones pour favoriser l’ovulation, la fécondation in vitro ou l’insémination artificielle.

L’acupuncture et la fertilité

L’acupuncture, disciple vieille de 3000 ans, peut vous aider à augmenter votre fertilité. En 1996, le World Health Organization of United Nations a approuvé les traitements d’acupuncture pour plusieurs conditions dont les troubles reproductifs, l’infertilité, le syndrome prémenstruel, l’impotence, les vaginites, les crampes menstruelles, les cycles irréguliers…

Plusieurs études sorties au cours des dernières années rapportent les effets positifs de l’acupuncture lors de fécondation in vitro. Elles démontrent que cette médecine millénaire augmente les chances de réussite des traitements.

L’acupuncture, une approche holistique

L’acupuncture est une médecine holistique, c’est-à-dire qu’elle considère l’individu dans sa globalité. Elle prend en considération tout votre corps, pas seulement les symptômes que vous croyez reliés à votre fertilité.

Lors de la première rencontre avec un acupuncteur, celui-ci vous posera plusieurs questions sur votre état de santé général : sommeil, digestion, selles, hygiène de vie, antécédents médicaux, menstruations… Par la suite, il sera en mesure d’établir votre bilan de santé selon la médecine traditionnelle chinoise.

Selon cette médecine, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

Les traitements d’acupuncture visent à rééquilibrer votre corps, à le préparer à concevoir un enfant en santé et le porter à terme.

Comme l’acupuncture est une médecine holistique, vous sentirez également des améliorations sur votre bien-être général :

  • augmentation de votre énergie;
  • diminution du stress;
  • sommeil plus profond;
  • meilleure digestion et évacuation.
Quand consulter un acupuncteur?

Vous pouvez consulter un acupuncteur à tout moment dans vos démarches de fertilité. Certaines femmes consultent assez tôt, avant même de se tourner vers les cliniques de fertilité. Pour certaines d’entre elles, le fait de consulter un acupuncteur avant peut même amener une grossesse.

Pour rééquilibrer votre corps et favoriser la réussite des traitements en clinique de fertilité, il est recommandé de consulter un acupuncteur à quelques reprises quelques semaines avant la date du traitement (qu’il s’agisse d’insémination artificielle, de fécondation in vitro ou de prise d’hormone pour favoriser l’ovulation).

Lors de fécondation in vitro, l’acupuncteur peut se présenter à la clinique de fertilité et vous faire un traitement 25 minutes avant le transfert des embryons, puis tout de suite après.

Lecture inspirante

THE INFERTILITY CURE – THE ANCIENT CHINESE WELLNESS PROGRAM FOR GETTING PREGNANT AND HAVING HEALTHY BABIES, Dr. Randine Lewis, Éditions Little Brown, 2005, ISBN : 9780316159210, 19,99 $

Grossesse et acupuncture

photo maternité

La grossesse est une période importante de la vie. Que ce soit pendant votre grossesse, pour préparer votre accouchement ou en post-partum, l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement!

La grande aventure

Pour la plupart des femmes, une grossesse est un moment merveilleux dans une vie. Que ce soit la première grossesse ou la troisième, chacune est unique. Durant ces neuf mois, vous subissez de grands changements, autant sur le plan physique que psychologique. Un nouvel équilibre s’installe dans votre corps. Bien que la grossesse ne soit pas une maladie, ce nouvel équilibre peut entraîner des inconforts. Si certaines femmes ne souffrent d’aucun malaise, d’autres par contre se sentiront incommodées à un moment ou à un autre.

La grossesse est une période importante de la vie et l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement.

L’acupuncture, une médecine préventive et curative

L’acupuncture, vieille de 3000 ans, est une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise. C’est une médecine holistique, c’est-à-dire qu’elle considère l’individu dans sa globalité, en prenant compte autant son aspect physique que psychologique.

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent. Désormais reconnue officiellement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le National Institute of Health (NIH), l’acupuncture consiste en l’introduction de fines aiguilles à des points stratégiques du corps pour rétablir l’équilibre énergétique, c’est-à-dire la santé. Une grande partie des vertus de l’acupuncture réside dans son aspect préventif. Lors de votre première rencontre avec un acupuncteur, il dressera votre bilan de santé complet. Tout au long du suivi de la grossesse, il sera alors plus facile de détecter et de prévenir l’apparition de déséquilibres susceptibles de créer de l’inconfort. Si jamais vous ressentez certains malaises, l’acupuncture est aussi en mesure de les traiter et de vous éviter la prise de médicaments. Plusieurs femmes se sentent inquiètes de prendre des médicaments durant leur grossesse, l’acupuncture est alors une alternative intéressante.

Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

Les bienfaits de l’acupuncture durant votre grossesse

Chaque femme vit sa grossesse d’une façon unique. Et chaque grossesse l’est tout autant. Pour certaines, les trois premiers mois peuvent s’avérer pénibles. Entre les nausées et la très grande fatigue, les futures mamans se sentent souvent découragées. L’arrivée du deuxième trimestre amène habituellement la disparition des nausées et le retour de l’énergie. C’est souvent une très belle période de la grossesse. Toutefois, il y a certains malaises qui peuvent rendre ces semaines plus difficiles. Les dernières semaines arrivent, avec votre belle bedaine qui pousse à vue d’œil. La lourdeur de votre ventre, l’inconfort durant votre sommeil, l’estomac et les intestins qui sont comprimés par le bébé, les questionnements face à l’accouchement qui approche

Pour une multitude de malaises que vous pouvez ressentir, l’acupuncture peut vous aider. En voici quelques exemples :acupuncture femme enceinte

  • Soulagement des nausées et des vomissements
  • Diminution de l’angoisse et de l’anxiété
  • Traitement des troubles digestifs, dont les brûlements d’estomac et le reflux gastrique
  • Maintien du taux de sucre pour contrôler le diabète de grossesse
  • Soulagement de la constipation et des hémorroïdes
  • Activation de la circulation sanguine au niveau des jambes et diminution des enflures et de l’œdème
  • Prévention des menaces d’accouchement prématuré
  • Encourager la version du fœtus en cas de présentation en siège
  • Apaisement des douleurs au dos et au tunnel carpien ainsi que de celles liées à l’irritation du nerf sciatique
  • Traitement des maux de tête et des migraines
La préparation de votre accouchement

À partir de la 36e semaine, dans le but de préparer l’accouchement, une visite hebdomadaire est conseillée. Ces dernières séances visent à favoriser l’assouplissement du col de l’utérus et du périnée, à calmer l’anxiété et à prévenir la fatigue. Grâce à ces rencontres, la future maman augmente ses chances d’être prête pour l’accouchement, autant sur le plan physique que psychologique.

Bébé se fait attendre? Votre médecin parle d’induire le travail? L’acupuncture peut aider à démarrer le travail tout en respectant votre rythme et celui du bébé, s’avérant ainsi une option qui peut vous éviter la prise de médicaments.

Les bienfaits de l’acupuncture après votre accouchement

Bébé   est enfin arrivé. Une nouvelle vie commence. Pour certaines femmes,  les  premières semaines sont souvent plus difficiles. En plus d’avoir à  se  relever d’un accouchement, on doit s’adapter à la vie avec bébé,  sans  parler des nuits qui souvent sont plus courtes. Vous sentez que  votre  corps a besoin d’un petit coup de pouce?  L’acupuncture peut vous  aider  de différentes façons.

  • Soutien aux relevailles de l’accouchement (oedèmes, épisiotomie, hémorroïdes, constipation)
  • Traitement des tranchées utérines
  • Soulagement des problèmes d’allaitement (trop ou trop peu de lait) et des troubles du sein
  • Traitement de la dépression post-partum et le « baby blues »
  • Diminution de l’insomnie
  • Augmentation de l’énergie