maternité

Capsule web portant sur l’acupuncture et la fertilité.

Pour en savoir plus sur l’acupuncture et la fertilité, je vous invite à visionner cette capsule web, la première d’une série portant sur l’acupuncture et la périnatalité. Bon visionnement!

 

L’acupuncture pour préparer l’accouchement

acupuncture femme enceinteL’acupuncture s’avère un bon outil pour se préparer à l’accouchement, autant sur le plan physique que psychologique. La future maman augmente ainsi ses chances d’être prête!

L’accouchement représente un moment important dans une grossesse, dans une vie. Après neuf mois de cohabitation, de contact avec ce petit être qui grandit en nous, le temps est enfin venu de se rencontrer.

Plus les semaines avancent et plus on sent ce moment approcher. La peur de l’inconnu se mélange alors à l’excitation.

Pour la femme, l’accouchement représente un défi. Que ce soit notre premier accouchement ou non, cette épreuve d’ouverture comporte un univers inconnu. Et chaque femme ressent le besoin de s’y préparer. Cette préparation varie bien sûr selon nos expériences précédentes, selon notre vision que nous avons de l’accouchement. Une multitude d’outils, dont l’acupuncture, s’offrent alors à nous pour nous guider, pour nous assister.

Les bienfaits de l’acupuncture en fin de grossesse

Chaque femme vit sa grossesse d’une façon unique. Et chaque grossesse l’est tout autant. Les traitements sont donc adaptés à vous, à votre état présent.

Physiquement, l’acupuncture travaille 3 aspects principaux :

Le périnée : par des points situés sur la cheville et dans le bas du dos, les traitements visent à assouplir le périnée, et ainsi réduire les chances de déchirure au moment de la poussée;

Le col de l’utérus : on le prépare pour l’accouchement, pour qu’au moment opportun, il puisse s’ouvrir de façon harmonieuse, en diminuant les chances de stagner en cour de travail.

L’utérus : on tonifie l’utérus pour favoriser, lors du travail, des contractions régulières et efficaces.

photo maternitéQuand commencer les traitements?

À partir de la 36e semaine, une visite hebdomadaire est conseillée. En plus de travailler spécifiquement le corps en vue de l’accouchement, les traitements d’acupuncture peuvent soulager plusieurs inconforts de fin de grossesse, comme :

Certains points calment également l’anxiété et le stress que peuvent ressentir les femmes avant l’accouchement.

L’acupuncture pour les cas particuliers

Induction : Bébé se fait attendre? Votre médecin parle d’induire le travail? L’acupuncture peut aider à démarrer le travail tout en respectant votre rythme et celui du bébé, s’avérant ainsi une option qui peut vous éviter la prise de médicaments.

Si lors d’une grossesse précédente, votre bébé a tardé à venir, consulter un acupuncteur de façon préventive à partir de la 36e semaine peut être une très bonne idée. Celui-ci pourra alors agir de façon plus spécifique et éviter ainsi l’induction et le stress relié à l’attente.

Diabète de grossesse : Lors de diabète gestationnel, les médecins ne laissent pas les femmes se rendre à leur 40e semaine de grossesse. Normalement, une induction est planifiée vers la 38e semaine. L’acupuncture peut vous aider à préparer votre col en vue du travail et peut-être même éviter l’induction.

Haute pression et signes de pré-éclampsie : Certaines femmes en fin de grossesse ont une pression sanguine plus élevée. Associée à la présence de protéines dans les urines et parfois à un œdème important, la haute pression devient un signe de possible de pré-éclampsie. Les traitements d’acupuncture s’avèrent très efficaces pour faire diminuer la pression.

Lectures inspirantes

Bébés illimités, la procréation assistée…et ses petits

Bébés illimitésCe matin, j’ai une lecture à proposer aux couples qui ont des troubles de fertilité et qui se tournent vers les cliniques de fertilité pour les aider à réaliser leur rêve, mais aussi pour les professionnels de la santé qui aident et supportent ces couples durant leurs démarches.

On y parle brièvement d’acupuncture.
Contenu très intéressant, j’ai dévoré ce livre en 2 jours!
Bonne lecture!

 

http://www.quebec-amerique.com/livre-details.php?id=1667

Fausse-couche et acupuncture

Pour une femme, une fausse-couche est une épreuve difficile, autant physiquement que mentalement. Au Canada, on estime qu’une grossesse sur cinq se termine avant la 20e semaine.1

L’acupuncture est une médecine naturelle qui peut vous accompagner et vous aider lors de ce moment difficile.

Médecine traditionnelle chinoise et fausse-couche

L’acupuncture est l’une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Selon la MTC, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

La plupart des fausses-couches viennent donc d’un déséquilibre du corps, principalement d’un vide du rein et/ou de la rate.

Dans certains cas, une anomalie chromosomique chez le fœtus amène naturellement une fausse-couche. L’acupuncture, heureusement, ne peut prévenir celles-ci.

Les organes selon la MTC

L’acupuncteur utilise la théorie des cinq éléments comme grille d’analyse pour reconnaître et classer les signes et symptômes d’une personne. Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, chaque organe est associé à un élément.

Élément Organe   associé
Bois Foie
Feu Cœur
Terre Rate
Métal Poumon
Eau Rein

La vision des organes en MTC diffère de la vision à laquelle la médecine occidentale nous a habitués.

Lors d’une fausse-couche, les Reins, la Rate et le Foie sont les principaux organes impliqués.

Rein :  Selon la MTC, les Reins sont nos racines. C’est notre inné et notre  acquis, ce que nos parents nous ont donné à la naissance et ce qu’on  fait de notre vie. Les Reins sont très importants lors de la croissance,  la puberté, la reproduction, la grossesse puis la ménopause. Ce sont  nos réserves. Ils doivent être solides pour permettre la grossesse et  éviter les fausses-couches.

Rate : La Rate assure le transport et la transformation des aliments. Elle a un rôle crucial dans la production du sang qui doit nourrir muscles, organes, cerveau, utérus et fœtus. Pendant la grossesse, le sang doit être suffisant pour créer un milieu de vie accueillant pour l’embryon et également pour le nourrir. La Rate doit être forte pour permettre une bonne production du sang.

Foie : Le Foie permet de stocker le sang et de le  faire circuler dans le corps. Notre Foie est très affecté par notre mode  de vie occidental. Le stress, la colère, l’alcool, le tabac et le café  sont des éléments qui perturbent le Foie et empêchent la libre  circulation du sang dans le corps.

L’acupuncture, une médecine curative et préventive

En  Occident, nous avons l’habitude de consulter un médecin ou un  thérapeute de médecine alternative lors de symptômes de maladie ou  d’inconforts. Toutefois, une grande partie des vertus de l’acupuncture  réside dans son aspect préventif.

En plus d’être une alternative  intéressante pour aider la femme à se remettre d’une fausse-couche,  l’acupuncture est très efficace lors de la préconception ou en début de  grossesse. Elle permet de tonifier l’organisme et peut ainsi aider à  prévenir les fausses-couches.

L’acupuncture suite à une fausse-couche

« En gynécologie chinoise, on dit qu’une fausse-couche est plus grave qu’un accouchement ».2  En plus d’une perte de sang importante et d’un débalancement hormonal  soudain, la femme subit un choc mental et émotionnel important. Cette  grande perte amène beaucoup de tristesse qui est souvent sous-estimée.  Le corps se retrouve soudainement en déséquilibre.

L’acupuncture  permet de rétablir l’équilibre au niveau du corps et de l’esprit, en  tonifiant le sang et les organes Rein et Rate, tout en calmant le Foie.  Ces traitements permettent à la femme de se remettre sur pied plus  rapidement après une fausse-couche et de préparer le corps à accueillir  une nouvelle grossesse.

Normalement, quelques traitements suffisent à rétablir l’équilibre et la femme en ressentira plusieurs bienfaits :

  • augmentation de l’énergie
  • sommeil de meilleure qualité
  • bonne digestion
  • diminution de l’anxiété, de la      fébrilité et du stress

L’acupuncture en préconception

Une  femme ayant subi une ou plusieurs fausses-couches aurait avantage à  consulter un acupuncteur pour quelques traitements en préconception.

À  l’occasion de votre première rencontre avec un acupuncteur, celui-ci  vous posera plusieurs questions en lien avec la raison de votre  consultation, mais également au sujet de votre état de santé général et  de vos antécédents. Il dressera alors votre bilan énergétique et sera en  mesure de déterminer les déséquilibres présents.

Les traitements  d’acupuncture en préconception visent à tonifier l’organisme en vue de  stimuler la fertilité et de préparer le corps à concevoir et à mener une  grossesse à terme.

L’acupuncture en début de grossesse

Il   convient de distinguer les fausses-couches uniques de celles à   répétition (plus de trois). Heureusement, ce n’est pas parce que vous   avez subi une fausse-couche que votre prochaine grossesse se terminera   de la même façon.

L’acupuncture en début de grossesse s’avère très  efficace pour  diminuer les risques de fausse-couche. Les traitements  sont donc  fortement recommandés pour les femmes qui en ont vécu plus  d’une.  Effectivement, en tonifiant les Reins et la Rate, on peut éviter   plusieurs fausses-couches qui seraient le résultat d’un vide de   l’organisme.

On recommande habituellement un traitement   d’acupuncture chaque semaine jusqu’à la fin du premier trimestre (12   semaines environ). En plus de rendre votre organisme plus fort,   l’acupuncteur pourra traiter d’autres petits inconforts de début de   grossesse :

  • nausée et vomissements
  • fatigue
  • angoisse, anxiété et stress
  • insomnie
  • constipation

Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

Références

1 Statistique Canada, 2007

2 Maciocia, Giovanni, Gynécologie et obstétrique en Médecine Traditionnelle Chinoise, p.79

L’arbre et le nid, une réfléxion sur l’accouchement des Québécoises

femme allaitementDans L’arbre et le nid, des gynécologues et omnipraticiens, Guy-Paul Gagné, Michel Odent, Michael Klein, des sages-femmes, Claudia Faille, Christiane Léonard, tous fervents défenseurs de l’accouchement naturel, nous expliquent les mécanismes hormonaux en action pendant la naissance.

S’appuyant sur des études scientifiques qui démontrent l’importance de respecter les processus naturels pour préserver la santé de la mère et du bébé, le film remet en question certaines pratiques courantes en milieu hospitalier et cherche à redonner confiance aux femmes dans leur capacité naturelle de mettre un enfant au monde.

En nous plongeant dans l’intimité des familles qui vont vivre un accouchement à domicile ou en maison de naissance, il amène une vision différente de la naissance, loin de l’hystérie et des cris de douleur, imprégnée de douceur, de poésie et d’émotion.

 

Pour en savoir plus:

http://www.arbre-et-nid.com/

http://www.lapresse.ca/cinema/cinema-quebecois/201303/08/01-4629013-larbre-et-le-nid-une-reflexion-sur-laccouchement-des-quebecoises.php

 

Étude de l’American Society for Reproductive Medecine portant sur l’acupuncture lors de FIV

Je vous transmet les résultats d’une étude publiée par l’American Society for Reproductive Medecine en 2002 qui démontre l’efficacité de l‘acupuncture pour augmenter les chances de grossesse lors de FIV.photo maternité

Résultats en bref:

42,5% des femmes qui ont reçu des traitements d’acupuncture sont enceintes contre 26,3% pour celles qui n’ont pas eu d’acupuncture.

http://www.comoxvalleyacupuncture.com/pdf/paulus%20study.pdf

 

 

Acupuncture et allaitement

L’allaitement, c’est tout simplement le moyen que la nature nous a donné pour nourrir notre bébé. Il n’y a rien d’exceptionnel à allaiter, c’est naturel.

allaitement, bonne prise du sein

Mais allaiter, c’est beaucoup plus que nourrir son enfant. C’est un moment de rapprochement physique et émotif avec notre bébé, un moment de douceur. C’est un petit temps d’arrêt qu’on prend pour se coller, pour être ensemble.

Les débuts de l’allaitement

Les premières semaines, voire les premiers jours, sont les plus importants pour l’allaitement. C’est là que tout se met en place. En tant que maman, nous devons accompagner et guider notre bébé pour qu’il apprenne à bien prendre le sein. Pendant cette période d’apprentissage mutuel, il faut user de patience et se donner le temps. Une fois l’allaitement bien installé (quelques jours pour certaines, quelques semaines pour d’autres), c’est simple et agréable!

 

Quand certaines difficultés sont rencontrées

Parfois, les débuts de l’allaitement ne se passent pas comme prévu. Par chance, on retrouve au Québec beaucoup de ressources disponibles pour vous aider et la plupart de ces services sont gratuits.

Quelques ressources pour vous aider en cas de problèmes ou de questionnement :

  • infirmières du CLSC de votre quartier
  • halte-allaitement au CLSC de votre quartier
  • marraines d’allaitement
  • votre sage-femme
  • consultantes en lactation

L’acupuncture est une alternative très intéressante pour traiter certains troubles d’allaitement. C’est une méthode naturelle, sans effets secondaires.

Les traitements d’acupuncture sont compatibles avec la prise de Domperidone.

Qu’est-ce que l’acupuncture?

L’acupuncture, vieille de 3000 ans, est une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise. C’est une médecine holistique, c’est-à-dire qu’elle considère l’individu dans sa globalité, en tenant en compte de son aspect physique autant que psychologique.

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

Problèmes d’allaitement qui peuvent être traités par l’acupuncture

L’acupuncture s’avère efficace pour régler certains problèmes qui peuvent être rencontrés lors de l’allaitement :

  • augmenter la production de lait (même lors de réduction mammaire)
  • traiter les mastites et les abcès du sein
  • favoriser la montée laiteuse, entre autres suite à une césarienne
  • diminuer l’engorgement
Quand consulter un acupuncteur?

Avant de consulter un acupuncteur, il faut s’assurer que certains aspects de l’allaitement soient bien mis en place :

  • bébé a une bonne mise au sein
  • bébé tète entre 8 et 12 fois par 24 heures
  • les tétées sont efficaces : bébé mouille 6 à 8 couches par 24 heures (jusqu’à 3 mois)

Les infirmières en enfance et famille de votre CLSC peuvent vous aider. Plusieurs CLSC offrent aussi des haltes-allaitement où vous pouvez vous rendre sans rendez-vous pour rencontrer une infirmière ou une marraine d’allaitement.

La douleur, de même que les problèmes d’allaitement, ne sont pas normaux. C’est signe qu’il y a un petit quelque chose qui ne va pas. Souvent, en consultant, on trouve le problème et l’allaitement prend tout son sens dans le plaisir.

Comment fonctionne l’acupuncture?

En médecine chinoise, on peut classer les troubles d’allaitement en 3 catégories :

  • le vide
  • les excès
  • la stagnation (ça ne circule pas)

Lors   de la première rencontre, l’acupuncteur dresse votre bilan de santé selon la médecine chinoise. Il pourra alors établir un diagnostic énergétique pour votre problème d’allaitement: vide, excès ou stagnation.

En acupuncture, on tente toujours de trouver la cause du déséquilibre. Les causes les plus fréquentes pour les troubles d’allaitement sont :

  • accouchement (travail très long, césarienne, médication…)
  • fatigue accumulée (pas assez de repos dans les premières semaines)
  • mauvaise alimentation (la qualité mais aussi la quantité : on saute  parfois des repas dans les premières semaines car nous sommes bien occupées avec      bébé)
  • stress et anxiété
  • mauvaise mise au sein
  • nombre de tétées efficaces insuffisantes

En trouvant la source du déséquilibre, nous pouvons comprendre comment il s’est installé. Nous avons également moins de chance que le problème revienne une fois résolu.

Par la suite, l’acupuncteur détermine une orientation de traitement propre à chacune. Effectivement, il peut exister plusieurs points d’acupuncture différents pour traiter un même problème. Chaque femme est unique, chaque traitement l’est aussi.

En quoi consiste un traitement?

Pour traiter un problème d’allaitement, quelques rencontres peuvent être nécessaires (entre 2 et 6). À la suite de l’interrogatoire de la première rencontre, l’acupuncteur pourra déterminer avec vous un plan de traitement et vous donner quelques conseils sur l’alimentation et  l’hygiène de vie.

Les aiguilles sont installées et restent en place environ 25 minutes. Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

Dans la plupart  des cliniques d’acupuncture, vous pouvez venir accompagnée de bébé. Votre conjoint (mais aussi votre mère ou une amie) peuvent vous attendre avec bébé dans la salle d’attente. Vous ne serez donc pas loin si celui-ci vous réclame!

Quelques références

Lectures inspirantes

L’acupuncture pour les troubles digestifs de la grossesse

photo maternité

Les malaises digestifs sont quand même fréquents durant la grossesse. L’acupuncture est une option pour soulager ces maux efficacement. Edith Charbonneau fait le point.

Pour la plupart des femmes, une grossesse est un moment merveilleux dans une vie. Durant ces neuf mois, vous subissez de grands changements, autant sur le plan physique que psychologique. Un nouvel équilibre s’installe dans votre corps.

Bien que la grossesse ne soit pas une maladie, ce nouvel équilibre peut entraîner des inconforts. Si certaines femmes ne souffrent d’aucun malaise, d’autres par contre se sentiront incommodées à un moment ou à un autre. Dans la liste des inconforts de grossesse, les troubles digestifs sont parmi les plus fréquents. Effectivement, la plupart des femmes enceintes, à différent degré, souffrent de nausées-vomissement, de reflux ou de constipation durant leur grossesse. Certaines femmes se sentiront fortement incommodées, ce qui peut rendre la grossesse longue et difficile.

La prise de médicaments peut parfois soulager ces inconforts. Mais dans d’autres cas, ils n’aident malheureusement pas. De plus, plusieurs femmes se sentent inquiètes de prendre des médicaments durant leur grossesse. Elles cherchent d’autres solutions. L’acupuncture est une alternative très intéressante pour traiter les troubles digestifs durant la grossesse. C’est une méthode naturelle, sans risques ni effets secondaires. Dans la plupart des cas, les traitements agissent rapidement et sont très efficaces.

Lors de la visite chez votre acupuncteur, celui-ci peut traiter en même temps plusieurs petits inconforts. Tout en soulageant vos nausées, il peut par exemple augmenter votre niveau d’énergie puis favoriser votre sommeil. Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

La grossesse est une période unique de la vie et l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement.

Les troubles digestifs vus par la médecine chinoise

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

Pour une femme, une grossesse amène un nouvel équilibre dans son corps. Premièrement, il y a l’arrêt des menstruations et la mise en action de plusieurs hormones de grossesse. Puis, une grande partie de notre énergie et de notre sang est détournée de ses fonctions pour assurer la formation et le développement du fœtus.

Une grossesse normale n’affaiblit pas la femme. Parfois même, ce nouvel équilibre amène l’amélioration de votre état de santé. Cependant, si un déséquilibre était déjà présent avant la grossesse (avec ou sans présence de symptômes), ce nouvel équilibre peut amener des inconforts, dont les troubles digestifs.

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont des symptômes classiques de la grossesse. C’est même l’un des premiers signes du début de cette aventure. Selon le livre « Mieux vivre avec son enfant », 70 % à 85 % des femmes auraient des nausées au cours de la grossesse. Elles commencent normalement autour de la 4e semaine de grossesse pour se terminer vers la fin du 1er trimestre (13e semaine). Dans certains cas, les nausées peuvent même se prolonger tout au long de la grossesse. Les nausées sont parfois accompagnées de vomissement.

Tel que mentionné dans le livre « Mieux vivre avec mon enfant », l’acupuncture s’avère très efficace pour soulager les nausées et vomissements. Physiologiquement, la médecine chinoise voit les nausées comme étant une rébellion de l’énergie de l’estomac, qui normalement descend. Pendant la grossesse, les hormones de grossesse, un déséquilibre préexistant et un nouvel équilibre qui s’installe amènent l’énergie de l’estomac à remonter, plutôt qu’à suivre son chemin normal (la descente jusqu’aux intestins).

Généralement, seulement quelques traitements en début de grossesse sont nécessaires. Je conseille normalement des traitements plus rapprochés, c’est-à-dire deux dans la même semaine, et ce, pour environ deux semaines. Bien évidemment, le protocole peut varier selon l’intensité des nausées et le nombre de semaines de grossesse.

Étant moi-même maman de deux jeunes garçons, l’acupuncture m’a sauvé lors de ma deuxième grossesse. J’avais de terribles nausées accompagnées de vomissement. Après quatre traitements, l’appétit est revenu et les nausées/vomissements sont disparus.

Les traitements d’acupuncture sont compatibles avec la prise de médicament. Ils peuvent même être complémentaires à la prise de Diclectin qui dans certains cas n’est pas efficace.

Le reflux gastro-œsophagien

Plusieurs femmes ressentent au cours de la grossesse des reflux ou des sensations de brûlure au niveau de l’estomac ou de l’œsophage. L’intensité peut varier, allant du simple inconfort à la douleur. Dans certains cas, les reflux sont pires la nuit et perturbent le sommeil, qui est déjà fragile pendant la grossesse. Grâce à l’acupuncture, les symptômes de reflux et de brûlures à l’estomac et l’œsophage disparaissent après seulement une ou deux rencontres.

D’autres troubles digestifs associés à la grossesse qui peuvent être soulagés avec l’acupuncture :

  • constipation
  • hémorroïdes
  • diminution de l’appétit
  • sensation de plénitude à l’estomac après les repas
  • douleur ou barre à l’estomac
  • gaz et ballonnements
Références
  • Institut national de la santé publique, Mieux vivre avec notre enfant, de la grossesse à 2 ans, édition 2008, Québec, p.79.
  • WEST, Zita, La grossesse au naturel, Éditions Hurtubise HMH, p. 134-135, 2002

Grossesse et acupuncture

photo maternité

La grossesse est une période importante de la vie. Que ce soit pendant votre grossesse, pour préparer votre accouchement ou en post-partum, l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement!

La grande aventure

Pour la plupart des femmes, une grossesse est un moment merveilleux dans une vie. Que ce soit la première grossesse ou la troisième, chacune est unique. Durant ces neuf mois, vous subissez de grands changements, autant sur le plan physique que psychologique. Un nouvel équilibre s’installe dans votre corps. Bien que la grossesse ne soit pas une maladie, ce nouvel équilibre peut entraîner des inconforts. Si certaines femmes ne souffrent d’aucun malaise, d’autres par contre se sentiront incommodées à un moment ou à un autre.

La grossesse est une période importante de la vie et l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement.

L’acupuncture, une médecine préventive et curative

L’acupuncture, vieille de 3000 ans, est une des composantes de la médecine traditionnelle chinoise. C’est une médecine holistique, c’est-à-dire qu’elle considère l’individu dans sa globalité, en prenant compte autant son aspect physique que psychologique.

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent. Désormais reconnue officiellement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le National Institute of Health (NIH), l’acupuncture consiste en l’introduction de fines aiguilles à des points stratégiques du corps pour rétablir l’équilibre énergétique, c’est-à-dire la santé. Une grande partie des vertus de l’acupuncture réside dans son aspect préventif. Lors de votre première rencontre avec un acupuncteur, il dressera votre bilan de santé complet. Tout au long du suivi de la grossesse, il sera alors plus facile de détecter et de prévenir l’apparition de déséquilibres susceptibles de créer de l’inconfort. Si jamais vous ressentez certains malaises, l’acupuncture est aussi en mesure de les traiter et de vous éviter la prise de médicaments. Plusieurs femmes se sentent inquiètes de prendre des médicaments durant leur grossesse, l’acupuncture est alors une alternative intéressante.

Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

Les bienfaits de l’acupuncture durant votre grossesse

Chaque femme vit sa grossesse d’une façon unique. Et chaque grossesse l’est tout autant. Pour certaines, les trois premiers mois peuvent s’avérer pénibles. Entre les nausées et la très grande fatigue, les futures mamans se sentent souvent découragées. L’arrivée du deuxième trimestre amène habituellement la disparition des nausées et le retour de l’énergie. C’est souvent une très belle période de la grossesse. Toutefois, il y a certains malaises qui peuvent rendre ces semaines plus difficiles. Les dernières semaines arrivent, avec votre belle bedaine qui pousse à vue d’œil. La lourdeur de votre ventre, l’inconfort durant votre sommeil, l’estomac et les intestins qui sont comprimés par le bébé, les questionnements face à l’accouchement qui approche

Pour une multitude de malaises que vous pouvez ressentir, l’acupuncture peut vous aider. En voici quelques exemples :acupuncture femme enceinte

  • Soulagement des nausées et des vomissements
  • Diminution de l’angoisse et de l’anxiété
  • Traitement des troubles digestifs, dont les brûlements d’estomac et le reflux gastrique
  • Maintien du taux de sucre pour contrôler le diabète de grossesse
  • Soulagement de la constipation et des hémorroïdes
  • Activation de la circulation sanguine au niveau des jambes et diminution des enflures et de l’œdème
  • Prévention des menaces d’accouchement prématuré
  • Encourager la version du fœtus en cas de présentation en siège
  • Apaisement des douleurs au dos et au tunnel carpien ainsi que de celles liées à l’irritation du nerf sciatique
  • Traitement des maux de tête et des migraines
La préparation de votre accouchement

À partir de la 36e semaine, dans le but de préparer l’accouchement, une visite hebdomadaire est conseillée. Ces dernières séances visent à favoriser l’assouplissement du col de l’utérus et du périnée, à calmer l’anxiété et à prévenir la fatigue. Grâce à ces rencontres, la future maman augmente ses chances d’être prête pour l’accouchement, autant sur le plan physique que psychologique.

Bébé se fait attendre? Votre médecin parle d’induire le travail? L’acupuncture peut aider à démarrer le travail tout en respectant votre rythme et celui du bébé, s’avérant ainsi une option qui peut vous éviter la prise de médicaments.

Les bienfaits de l’acupuncture après votre accouchement

Bébé   est enfin arrivé. Une nouvelle vie commence. Pour certaines femmes,  les  premières semaines sont souvent plus difficiles. En plus d’avoir à  se  relever d’un accouchement, on doit s’adapter à la vie avec bébé,  sans  parler des nuits qui souvent sont plus courtes. Vous sentez que  votre  corps a besoin d’un petit coup de pouce?  L’acupuncture peut vous  aider  de différentes façons.

  • Soutien aux relevailles de l’accouchement (oedèmes, épisiotomie, hémorroïdes, constipation)
  • Traitement des tranchées utérines
  • Soulagement des problèmes d’allaitement (trop ou trop peu de lait) et des troubles du sein
  • Traitement de la dépression post-partum et le « baby blues »
  • Diminution de l’insomnie
  • Augmentation de l’énergie