reflux

7 traitements d’acupuncture efficaces pour les enfants

Si votre petit tombe souvent malade, sachez que l’acupuncture est une alternative efficace et sécuritaire pour la prévention et la guérison de certains maux.

Au cours de ma pratique avec les enfants, j’ai pu constater que ces derniers réagissent plus rapidement que les adultes aux traitements. Voici les sept conditions pour lesquelles j’ai obtenu les résultats les plus probants :

Les rhumes à répétition (stimuler le système immunitaire)

Je conseille des traitements préventifs qui stimulent le système immunitaire aux petits cocos qui ont tendance à faire des infections à répétition ou à traîner des grippes ou des rhumes lorsque les températures froides s’installent. Les traitements préventifs sont aussi tout indiqués avant qu’un enfant entre à la garderie. L’effet immunomodulateur de l’acupuncture a été démontré maintes fois lors d’études scientifiques et s’explique, entre autres, par une augmentation des cellules immunitaires.

Les troubles du système digestif

L’acupuncture soulage efficacement plusieurs troubles digestifs, dont les coliques, les reflux gastriques, la constipation et les selles molles. Le recours à l’acupuncture peut être particulièrement intéressant pour traiter les coliques, une condition fréquente pour laquelle la médecine occidentale n’offre pas de traitement. Ma pratique corrobore plusieurs études qui démontrent une résolution rapide de cette condition par l’acupuncture. Pour ce qui est de la constipation, davantage de traitements peuvent être nécessaires (de 3 à 6). Une étude parue dans le Digestive Diseases and Science conclut que jusqu’à 10 traitements peuvent être nécessaires pour éliminer la constipation chez les enfants.

Les otites

Les otites peuvent être traitées pendant la phase aiguë pour diminuer les douleurs. Le traitement fait en sorte que la crise passe plus vite et permet parfois d’éviter la prise d’antibiotiques. Pour les enfants qui ont une tendance à faire des otites à répétition, des traitements préventifs sont recommandés.

L’eczéma

Je note souvent chez mes patients souffrant d’eczéma une diminution des plaques rouges de plus de 90 % à la suite des traitements, ainsi qu’un arrêt des démangeaisons. On note parfois une nette amélioration après trois traitements d’acupuncture, mais comme les troubles de la peau sont souvent plus difficiles à traiter, une dizaine de traitements peuvent être nécessaires. Il n’existe pas de remèdes à l’eczéma en médecine occidentale; la cortisone prescrite par les médecins soulage les symptômes, mais ne traite pas le problème à la source. On commence donc à voir un intérêt grandissant chez certains médecins pour l’acupuncture, le département de dermatologie de l’Université Northwestern y ayant d’ailleurs consacré une étude en 2011 qui confirme ce que j’observe chez mes patients.

Les douleurs

Une étude de l’Université Standford conclut que l’acupuncture est sécuritaire et efficiente pour soulager la douleur chez les enfants. Les traitements d’acupuncture stimulent la production de dynorphines et d’endorphines de même que de nombreuses réactions biologiques impliquées dans la gestion de la douleur. Une autre étude du Children’s Hospital affilié à l’Université Harvard quantifie la réduction de la douleur par l’acupuncture : en moyenne, les 240 enfants évaluaient leur douleur à 8 sur 10. Après les traitements, la douleur était passée à 3 sur 10. Maux de tête, migraines et douleurs abdominales sont les motifs les plus fréquents de consultation.

Asthme

L’acupuncture diminue la fréquence et l’intensité des crises d’asthme et les traitements réussissent souvent à éliminer la présence de mucus dans les poumons. Une revue de littérature en 2014 dans le Expert Review of Clinical Immunology rapporte que l’acupuncture offre un bon rapport qualité-prix pour le traitement de l’asthme.

Les troubles de comportement, l’anxiété ou l’hyperactivité

Lorsque les patients sortent de mon cabinet, leur remarque la plus fréquente a trait à la réduction du stress et de l’anxiété. Ces effets se produisent également chez les enfants et peuvent les aider à réguler leur comportement et leur attention. Quelques études démontrent d’ailleurs une corrélation entre l’acupuncture et l’amélioration des notes scolaires. Certaines études chinoises concluent aussi que l’acupuncture aide à réduire l’hyperactivité. Le protocole de ces études n’est toutefois pas reconnu scientifiquement, ce qui n’empêche pas de faire un essai avec son enfant si on veut éviter la prise de médication pour l’hyperactivité, qui comporte souvent de forts effets secondaires.

Est-ce douloureux?
Les acupuncteurs spécialisés avec les enfants utilisent plusieurs techniques pour rendre les traitements virtuellement sans douleur. Pour plus d’information lisez l’article Mon enfant et l’acupuncture.

L’acupuncture pour les troubles digestifs de la grossesse

photo maternité

Les malaises digestifs sont quand même fréquents durant la grossesse. L’acupuncture est une option pour soulager ces maux efficacement. Edith Charbonneau fait le point.

Pour la plupart des femmes, une grossesse est un moment merveilleux dans une vie. Durant ces neuf mois, vous subissez de grands changements, autant sur le plan physique que psychologique. Un nouvel équilibre s’installe dans votre corps.

Bien que la grossesse ne soit pas une maladie, ce nouvel équilibre peut entraîner des inconforts. Si certaines femmes ne souffrent d’aucun malaise, d’autres par contre se sentiront incommodées à un moment ou à un autre. Dans la liste des inconforts de grossesse, les troubles digestifs sont parmi les plus fréquents. Effectivement, la plupart des femmes enceintes, à différent degré, souffrent de nausées-vomissement, de reflux ou de constipation durant leur grossesse. Certaines femmes se sentiront fortement incommodées, ce qui peut rendre la grossesse longue et difficile.

La prise de médicaments peut parfois soulager ces inconforts. Mais dans d’autres cas, ils n’aident malheureusement pas. De plus, plusieurs femmes se sentent inquiètes de prendre des médicaments durant leur grossesse. Elles cherchent d’autres solutions. L’acupuncture est une alternative très intéressante pour traiter les troubles digestifs durant la grossesse. C’est une méthode naturelle, sans risques ni effets secondaires. Dans la plupart des cas, les traitements agissent rapidement et sont très efficaces.

Lors de la visite chez votre acupuncteur, celui-ci peut traiter en même temps plusieurs petits inconforts. Tout en soulageant vos nausées, il peut par exemple augmenter votre niveau d’énergie puis favoriser votre sommeil. Par la même occasion, vous profiterez d’un moment de détente bénéfique et pleinement mérité.

La grossesse est une période unique de la vie et l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement.

Les troubles digestifs vus par la médecine chinoise

Selon la médecine chinoise, une personne équilibrée est une personne en santé. C’est lorsqu’un déséquilibre s’installe que les malaises apparaissent.

Pour une femme, une grossesse amène un nouvel équilibre dans son corps. Premièrement, il y a l’arrêt des menstruations et la mise en action de plusieurs hormones de grossesse. Puis, une grande partie de notre énergie et de notre sang est détournée de ses fonctions pour assurer la formation et le développement du fœtus.

Une grossesse normale n’affaiblit pas la femme. Parfois même, ce nouvel équilibre amène l’amélioration de votre état de santé. Cependant, si un déséquilibre était déjà présent avant la grossesse (avec ou sans présence de symptômes), ce nouvel équilibre peut amener des inconforts, dont les troubles digestifs.

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont des symptômes classiques de la grossesse. C’est même l’un des premiers signes du début de cette aventure. Selon le livre « Mieux vivre avec son enfant », 70 % à 85 % des femmes auraient des nausées au cours de la grossesse. Elles commencent normalement autour de la 4e semaine de grossesse pour se terminer vers la fin du 1er trimestre (13e semaine). Dans certains cas, les nausées peuvent même se prolonger tout au long de la grossesse. Les nausées sont parfois accompagnées de vomissement.

Tel que mentionné dans le livre « Mieux vivre avec mon enfant », l’acupuncture s’avère très efficace pour soulager les nausées et vomissements. Physiologiquement, la médecine chinoise voit les nausées comme étant une rébellion de l’énergie de l’estomac, qui normalement descend. Pendant la grossesse, les hormones de grossesse, un déséquilibre préexistant et un nouvel équilibre qui s’installe amènent l’énergie de l’estomac à remonter, plutôt qu’à suivre son chemin normal (la descente jusqu’aux intestins).

Généralement, seulement quelques traitements en début de grossesse sont nécessaires. Je conseille normalement des traitements plus rapprochés, c’est-à-dire deux dans la même semaine, et ce, pour environ deux semaines. Bien évidemment, le protocole peut varier selon l’intensité des nausées et le nombre de semaines de grossesse.

Étant moi-même maman de deux jeunes garçons, l’acupuncture m’a sauvé lors de ma deuxième grossesse. J’avais de terribles nausées accompagnées de vomissement. Après quatre traitements, l’appétit est revenu et les nausées/vomissements sont disparus.

Les traitements d’acupuncture sont compatibles avec la prise de médicament. Ils peuvent même être complémentaires à la prise de Diclectin qui dans certains cas n’est pas efficace.

Le reflux gastro-œsophagien

Plusieurs femmes ressentent au cours de la grossesse des reflux ou des sensations de brûlure au niveau de l’estomac ou de l’œsophage. L’intensité peut varier, allant du simple inconfort à la douleur. Dans certains cas, les reflux sont pires la nuit et perturbent le sommeil, qui est déjà fragile pendant la grossesse. Grâce à l’acupuncture, les symptômes de reflux et de brûlures à l’estomac et l’œsophage disparaissent après seulement une ou deux rencontres.

D’autres troubles digestifs associés à la grossesse qui peuvent être soulagés avec l’acupuncture :

  • constipation
  • hémorroïdes
  • diminution de l’appétit
  • sensation de plénitude à l’estomac après les repas
  • douleur ou barre à l’estomac
  • gaz et ballonnements
Références
  • Institut national de la santé publique, Mieux vivre avec notre enfant, de la grossesse à 2 ans, édition 2008, Québec, p.79.
  • WEST, Zita, La grossesse au naturel, Éditions Hurtubise HMH, p. 134-135, 2002